GGR Lien Septembre 2018

Septembre 2018

Bonjour à tous,

L’été et la rentrée à Castanet, cela a été en particulier :

Le démarrage des travaux autour de la Ritournelle

La fermeture de la rue du Cavalié

Le Quartier Durable de la Maladie

La « future » Poste

La reprise des groupes de concertation

 

Le démarrage des travaux autour de la Ritournelle : démolition de la salle de la Ritournelle, de l’ancienne école de musique…les pelleteuses se sont lâchées…Nous avons demandé à la mairie de limiter leur enthousiasme et de surveiller ce chantier pour qu’il n’y ait pas plus de destructions et d’arbres arrachés que ce qui était prévu dans le permis de construire. Pour certains, c’était déjà un peu tard et ce n’est pas normal.

Retour au sommaire…

 

 

La fermeture de la rue du Cavalié sans concertation avec les communes voisines, ni le Sicoval, ni le département. Nous savons tous qu’il y a un problème de trafic sur cette route et des nuisances pour les maisons proches. Mais cette fermeture ne résout rien : le sur trafic qui concerne tout le Sud Est de Toulouse est reporté sur d’autres routes adjacentes et par une augmentation des bouchons à l’entrée de Castanet. Décider seul et unilatéralement de fermer une route de Castanet aux non Castanéens, pour satisfaire une dizaine de riverains (et surtout pour régler ses comptes avec le maire de la commune voisine !), et de ce fait augmenter les nuisances pour plus d’une centaine d’autres personnes, c’est tout simplement sidérant, surtout quand on est Vice- Président Sicoval des transports !


Retour au sommaire…

 

 

Le Quartier Durable de la Maladie : beaucoup d’habitants de Péchabou ont profité de la réunion publique du 4 septembre pour faire part de leur colère devant la décision de notre maire de fermer la rue du Cavalié. La voie qui traversera ce quartier devrait soulager à terme une partie de la circulation à l’entrée de Castanet.

Pour notre part, nous regrettons que notre maire ait demandé il y a 2 ans que ce projet urbanistique de grande ampleur ne soit plus mené par le Sicoval. Nous nous interrogeons sur le nombre de logements prévus qui nous apparait beaucoup trop élevé par rapport au potentiel du lieu, et même aux recommandations du PLH.

Nous regrettons aussi que ces réunions n’organisent pas de vrai travail de concertation. Il y a certes, de la communication faite autour du projet, des informations sont données mais on aimerait savoir ce qui est ouvert à la discussion, à la concertation dans ce qui est présenté. Et lorsqu’on pose la question, nous avons l’impression de ne pas nous faire comprendre…

La révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme) est toujours d’actualité : l’enquête publique est en cours et se termine le 3 octobre. N’hésitez pas à vous faire expliquer les changements et à faire vos observations auprès de la commissaire enquêtrice , en mairie (lundi 24/09 au matin, mercredi 26 et mardi 2/10 après midi).

Retour au sommaire…

 

 

La « future » Poste : il a fallu attendre début septembre pour enfin pouvoir utiliser le trottoir au coin de la D113 et la rue des Ormes. Une rupture de stock concernant ces paves qu’on ferait venir d’Allemagne serait responsable de ce retard. Étonnant ! Quant au déménagement de la poste, là aussi, ça reste compliqué. C’est difficile de récupérer ce qui a été mal conçu et non concerté au départ.

Retour au sommaire…

 

 

La reprise des groupes de concertation : suite à tirage au sort, vous êtes peut être invités à des réunions sur l’avenir du parking des Ormes, ou sur l’aménagement de l’espace vert autour de la maison Segala dans le cadre du projet Ritournelle, ou bien sur l’affectation des installations des 4 vents, acquises récemment par la municipalité N’hésitez pas à nous en parler.

Pour notre part nous demandons au maire de tirer d’abord ensemble les leçons de la première phase de ces « concertations républicaines » : à notre avis, il faut précéder ces consultations d’un travail préalable des élus et des techniciens concernant la nature des projets à proposer, leur cohérence avec l’aménagement global de la cité, les besoins de la commune et les enjeux de chaque site. La consultation pourra alors être efficacement menée entre les alternatives possibles.

Si cette inflexion n’est pas menée, nous ne participerons pas aux futurs groupes de « consultation ».

Retour au sommaire…

Bonne rentrée à tous

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone