GGR Lien Novembre 2016

CapturetitreJuillet 2016

Bonjour à tous,

Afficher l'image d'origineNous écrivons ce billet quelques jours après la victoire de Donald Trump aux US. Que c’est difficile !

A Castanet comme ailleurs, nous devons sans cesse défendre cette vie démocratique, républicaine et citoyenne que nous voulons faire vivre malgré les crises qu’elle traverse en France et dans le monde. Il faut bien sûr faire évoluer et rendre plus proche et plus juste cette démocratie qui a tant de mal à s’adapter aux changements sociétaux et économiques, mais nous ne pouvons pas laisser des manipulateurs d’opinions s’autoproclamer porte-paroles d’un peuple dont ils n’ont jamais fait partie et qu’ils méprisent sans vergogne. L’histoire nous a appris qu’il pouvait être très dangereux de leur donner le pouvoir de police, de justice, et sur l’armée…

Quelques nouvelles sur la vie municipale depuis la rentrée de septembre, date de notre dernier « communiqué » sur ce blog. En septembre, nous avons eu deux conseils municipaux successifs, puis pas de conseil du tout en octobre et le prochain CM aura lieu le jeudi 17 novembre. Les sujets de l’actualité municipale et intercommunale de cette rentrée ont été essentiellement liés à l’organisation future de la restauration scolaire, aux orientations prises en termes d’habitat, à l’actualité concernant l’aménagement du site de la Ritournelle (rejet du recours) et à la poursuite des débats sur la troisième ligne de métro.

Afficher l'image d'origineSIVURS : Le sujet principal du premier des deux conseils était la transformation du SIVURS, syndicat pour la restauration scolaire, qui doit,  pour se mettre en conformité avec la loi, changer de cadre statutaire avant la prochaine rentrée scolaire de septembre 2017 (le délai demandé à la préfecture semble avoir été accordé). La grande majorité des 26 communes adhérentes au SIVURS souhaitent que ce service soit repris par le Sicoval qui en est d’accord. Nous pensons que c’est la façon la plus simple de continuer à assurer et contrôler une restauration de qualité pour nos enfants. Pourtant, le maire de Castanet s’y oppose et préfère lancer seul de son côté un marché auprès de prestataires privés. Il met en avant l’économie financière à réaliser. Effectivement, pour remporter ce type de marchés, des prestataires privés sont prêts à annoncer des prix très, très bas la première année… mais se rattrapent la seconde soit sur le prix lui-même, soit sur la quantité et la qualité du repas. Nous ne voulons pas entrer dans cette logique et souhaitons pouvoir vérifier les produits que mangeront nos enfants. Nous voulons continuer à utiliser l’équipement de restauration scolaire performant qui a été construit et payé par nos collectivités ( environ 2 M € pour ces travaux achevés en 2011 et dont le Conseil Départemental a financé 40%). Nous avons confiance dans le personnel qui assure la confection des repas des écoles depuis des années. Nous regrettons que notre maire divise les communes adhérentes du Sivurs et amène du trouble dans la continuité de services à assurer.

logo-sicoval-quadriSicoval et PLH : le  Sicoval a adopté en octobre son nouveau Plan Local de l’Habitat, document obligatoire définissant les règles de développement de nos villes et qui doit lui-même se conformer au SCOT (applicable, lui, à l’ensemble de la grande agglomération Toulousaine). La préparation de ce PLH a duré près de 2 ans, de discussions et de concertations avec les élus (majoritaires… donc sans nous) des différentes communes. Son vote au niveau du dernier Conseil de Communauté a acté un accord très largement majoritaire des communes du Sicoval. Mais nous avons eu la surprise lors du conseil de communauté d’octobre d’apprendre que notre maire allait voter contre ce PLH. Avec comme unique raison son désaccord avec le taux de 25% de logements sociaux en 2025 pour les communes de plus de 10000 habitants, taux imposé non pas par le PLH du Sicoval, mais par la loi Alur. A. Lafon est déjà entré en campagne électorale pour les législatives… Il a aussi argué du fait que construire autant de logements nécessitait la construction d’infrastructures de services associés, et que celles-ci n’étaient pas en mesure de répondre à l’accroissement actuel. Chose qu’il refuse absolument d’entendre au sein du conseil municipal de Castanet ! C’est d’autant plus aberrant que nous avons appris aussi qu’A Lafon avait demandé dans les réunions préparatoires à cette révision du PLH que le nombre moyen de logements à construire sur les années à venir à Castanet ne soit pas limité à 200 logements par an, mais puisse être porté à 250… Cette position, qu’il est le seul maire du Sicoval à soutenir, a de quoi effarer quand on voit sur Castanet son peu de préoccupation pour les services, équipements et cadre de vie nécessaires pour l’accueil de ces nouveaux habitants…que notre maire persiste à ne vouloir considérer que comme autant de ressources fiscales supplémentaires.

icone_urba_bRITOURNELLE : le recours porté par l’association de Défense du Centre Ancien contre le projet d’aménagement du site de la Ritournelle a été rejeté par le tribunal en octobre. Ce rejet est uniquement dû à des problèmes de forme qui n’ont pas permis un jugement sur les vrais problèmes de fond posés par cet aménagement. Il est très compliqué pour de simples citoyens non juristes et sans financement de mener des recours juridiques. Les promoteurs et la mairie bénéficient eux de conseils de services spécialisés et d’avocats. Le projet arrêté par ce recours va-t-il maintenant démarrer rapidement ? Nous continuerons à dire que le projet actuel doit être abandonné et nous pensons être soutenus en ce sens par une très grande partie des Castanéens. Nous devons faire entendre raison aux promoteurs et à notre maire. Les choix faits en termes de nombre de logements, de circulation, de parkings, d’aménagements publics pour ce site en centre-ville doivent être revus pour ne pas pénaliser le développement futur de Castanet. Un collectif se met en place pour s’y opposer, avec tout notre soutien. Il aura besoin du votre, de votre mobilisation et aussi d’un peu d’aide financière.

1253180982-metro-toulouse-prolong-ligne-b3ème LIGNE et Ligne B : les débats, discussions et négociations financières continuent concernant la 3ème ligne de métro et le prolongement de la ligne B. Qu’en dire ? Oui, peut-être un jour nous aurons l’un et l’autre, mais dans combien d’années ? Le prolongement de la ligne B était finalisé au niveau des études et de son financement. Il aurait pu démarrer. La logique aurait voulu qu’il démarre maintenant, tel que défini, et que l’étude de la 3ème ligne se poursuive, avec un point de raccordement au niveau de la station INP de Labège avec une ligne B déjà prolongée. Au lieu de cela on reprend quasiment tout à zéro. Que de temps perdu ! Merci M Moudenc.

Nous vous donnons rendez-vous sur ce blog pour un autre communiqué en décembre.

Les élus de la Gauche Rassemblée

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone