GGR Lien Nov 2014

Capturetitre

 

Novembre 2014

 

Cela fait maintenant huit mois qu’A. Lafon a débuté son troisième mandat de maire. Et, dans cette période, aucun projet d’équipement collectif n’a été mis à l’étude, ni même simplement évoqué, alors que les écoles sont pleines et que les associations sportives et culturelles castanéennes manquent de locaux pour accueillir les nouveaux habitants. Selon A. Lafon, cette surcharge est due aux « non Castanéens » qui viennent profiter indûment de ces équipements. C’est à la fois faux et inacceptable : Castanet est et doit assumer son rôle de chef-lieu de canton qui rassemble des services, des équipements, et des commerces aussi pour les communes des alentours.
Par contre, dans cette même période, la ville est devenue un grand chantier immobilier, en particulier sur la D813 où les opérations de démolitions, nouvelles constructions vont bon train.

picto-urbanisme_lightboxUne ville avec des grues en action, pourquoi pas ? C’est une ville qui bouge… mais ça peut aussi être une ville qui devient n’importe quoi s’il n’y a pas un plan d’ensemble, de vrais projets d’urbanisme, de lieux de vie pour la population ancienne ou nouvelle. Et à Castanet, on voit bien que la juxtaposition des projets immobiliers ne relève pas d’un projet d’ensemble. Quelques exemples :
A côté de la piscine, les équipements tennis devaient s’agrandir, sans coût pour la commune, « grâce à » la vente des anciens terrains à des promoteurs immobiliers. Finalement, le terrain a bien été vendu par la commune à un promoteur, les immeubles ont bien été construits et seront bientôt livrés mais l’agrandissement promis n’a été réalisé qu’à moitié (abandon 8 jours après les élections) et ne permet plus d’accueillir les enfants en toute sécurité, puisqu’il n’y a plus de club house proche des terrains.
En 2013, le maire expose au conseil municipal le projet d’agrandissement des locaux de la mairie pour les services municipaux sur la 813. Le projet est voté avec l’accord des élus d’opposition. Par hasard, nous apprenons que les travaux ont changé de destination : seul le premier étage serait utilisé pour les services municipaux. Le rez de chaussée abriterait un promoteur immobilier, installé dans les locaux destinés au départ à la mairie ! Tout un symbole et encore cette fois, une démonstration d’inconstance, y compris lorsqu’un projet a été décidé et à moitié réalisé….

RitournelleLe projet de construction sur la Ritournelle ? Pour que le projet se fasse rapidement, le maire a abandonné les procédures ZAC qui permettaient de prendre du temps pour la concertation et pour respecter des équilibres entre immobilier, espaces verts, équipements publics. Un recours bloque maintenant ce projet. Dès le départ, nous voulions qu’il soit repensé notamment par rapport à la densité, la présence d’un équipement public et l’emplacement et l’importance des parkings publics essentiels à cet endroit proche des commerces, de la mairie, de la MJC , de l’église…. Eh bien non, le maire bloque les discussions qui permettraient d’améliorer le projet et de le redémarrer. On avait réclamé un référendum sur le sujet, il le refusait jusqu’à maintenant, il le propose maintenant, tant mieux !… même si nous attendons bien sûr de voir et exigeons qu’un vrai débat respectueux des personnes et des enjeux puisse s’engager pour aboutir à un projet d’urbanisme plus satisfaisant.
Nous étions prêts à proposer aux Castanéens à se mobiliser pour une « votation »citoyenne ». A. Lafon nous promettant un referendum, nous suspendons notre action comme nous vous en informons par un tract. Si vous n’avez pas reçu ce tract dans votre boite aux lettres (quelquefois difficile d’accès), nous vous invitons à en prendre connaissance sur notre blog.

logo-sicoval-quadriEt du coté Sicoval ? Deux dossiers importants ce dernier mois :

Ramassage du verre : nous avons été surpris d’apprendre à une réunion du Sicoval que Castanet avait donné son accord pour l’arrêt du système actuel du ramassage du verre au porte à porte. On peut vous assurer que jamais le problème n’a été abordé dans aucune commission Castanéenne. Nous avons bien compris que le système actuel était cher et qu’il fallait chercher des économies. Mais à notre avis, il y avait d’autres solutions à étudier, par exemple, la diminution de la fréquence des ramassages, plutôt que leur arrêt pur et simple et l’installation de points de collecte où chacun devra amener ses bouteilles vides. Quel recul dans la politique de tri des déchets !
Ligne B du métro : ce prolongement qui faisait enfin l’unanimité, ne parait plus si sûr, ni du côté de Toulouse ni du côté du Sicoval, depuis que M Moudenc est devenu maire de Toulouse. Pour nous, il est hors de question que ce projet qui a été décidé, qui permet de progresser en termes de transport public, de circulation et d’installation de nouvelles entreprises, soit remis en question pour d’autres projets impossibles à réaliser avant trente ans. Nous avons travaillé pour confirmer la volonté des élus du Sicoval sur le maintien de ce projet. Mais l’ouverture mi-janvier de l’enquête d’utilité publique a été difficile à obtenir,. Ce sera un moment à saisir pour défendre ce projet (attention, l’enquête ne durera que 6 semaines !).

Le prochain conseil municipal à Castanet aura lieu le Jeudi 18 décembre à 19h. C’est une réunion publique, n’hésitez pas à venir y assister, n’hésitez pas non plus à nous contacter pour nous apporter soutien, information, éléments de débat.

Nous vous souhaitons quoiqu’il en soit d’excellentes fêtes de fin d’année.
Marc Tondriaux et le Groupe de la Gauche Rassemblée.

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone