GGR Lien Juin 2014

Capturetitre

 07 Juin 2014

Voici venu le moment de notre deuxième bulletin mensuel du Groupe de la Gauche Rassemblée, groupe d’opposition du conseil municipal de Castanet.

 

 

 

Quels événements sur Castanet ce mois-ci ?
conseilMunicipalLe Conseil Municipal du jeudi 22 mai :
Ce Conseil Municipal fut très long (3h30 !) et plutôt agité. En début de conseil, P. Tournon est intervenu sur l’organisation du marché et sur la vente d’un terrain de la Zone Industrielle pour permettre l’agrandissement d’une entreprise..

 

Ritournelle : nous avons demandé des nouvelles du projet: tout est bloqué en raison des différents recours. A notre question concernant, le déménagement prévu à la rentrée de l’école de musique au Cavalié, A. Lafon a répondu que cela n’était plus à l’ordre du jour et nous a assuré que les cours de l’école de musique devraient avoir lieu toute l’année dans les locaux actuels. Nous nous mobiliserons pour que ce délai permette de revoir sur le fond l’ensemble du projet

rentree-scolaireRentrée scolaire : cette question est revenue plusieurs fois pendant le conseil. Cette rentrée nous inquiète : les classes sont surchargées, les nombreuses constructions sur Castanet amènent de nouveaux enfants, et il faudra peut-être deux classes supplémentaires. L’ouverture d’une classe semble agréée par l’académie, et, aux dernières nouvelles, elle se trouverait dans l’école Dolto mais cela pose le problème de la cantine qui est déjà surchargée. Quant à une 2ème classe, peut-être nécessaire, on ne sait pas où la mettre. La non anticipation par l’equipe municipale de l’augmentation des effectifs, pose un réel problème pour cette rentrée, même si pour A. Lafon, il n’y a aucun problème.
La municipalité ne veut pas rendre à l’école D Cazelles les locaux pris par la Crèche pendant les travaux touchant le Centre Petite Enfance. Elle prévoit d’utiliser ces locaux dans l’école pour y installer le jardin d’éveil transformé en un jardin d’enfant (structure d’accueil des 2 à 6 ans, payante pour les parents mais avec une aide de la CAF).
Nous ne pouvons admettre que la priorité soit donnée au niveau des locaux de Danton Cazelles à l’installation de cette nouvelle structure « jardin d’enfant » pour accueillir seulement une douzaine d’enfants. Nous avons voté contre ce projet.
Que vont devenir les locaux de l’actuel jardin d’éveil situé à D. Auba et dont l’aménagement coûteux n’a jamais obtenu l’agrément de la PMI ? Là encore, pas de réponses claires.

Rythmes scolaires : Il y aura de nouveau école le mercredi matin et fin des classes plus tôt l’après-midi (16h15) pour mise en place d’activités du ressort des municipalités avant les heures de garderie ALAE. La mise en place des nouveaux rythmes est compliquée par la surcharge des locaux. Nous avons souhaité qu’un point soit fait sur ce projet en Conseil Municipal. Nous nous inquiétons de la complexité de l’organisation proposée et du temps important que les enfants passeront dans les cars. Mais là encore, aucune inquiétude du côté de la majorité, qui considère que tout sera prêt à la rentrée.

Municipalisation de l’encadrement des activités périscolaires (prévues par Parenthèse) : La mise en place de ces nouveaux rythmes va être rendue encore plus complexe à Castanet par la décision prise par A. Lafon et votée par sa majorité de municipaliser cette activité dès la prochaine rentrée. Pourtant, la même municipalité avait lancé un appel d’offre en début d’année. L’association Parenthèse avait répondu et était la seule à soumettre une offre. Plutôt que de négocier cette offre, pour mise en place en septembre et de prendre le temps d’une année scolaire pour réfléchir à la meilleure structure, A. Lafon a préféré gérer cette municipalisation dans la précipitation, et sans aucune concertation préalable avec cette association, ce que nous avons dénoncé. Un public nombreux, tres concerné, assistait à ce Conseil. La municipalité se trouve donc devant un double problème : procéder à la municipalisation d’une partie ou de l’ensemble du personnel et mettre en place la nouvelle activité avec l’aide de ce personnel qui est actuellement en grande insécurité : leurs contrats seront ils repris? comment ? Quels recrutements faits pour la rentrée ?
Nous ne pouvons pas être contre la municipalisation d’une activité qui ressort en grande partie de la notion de service public. Nous dénonçons par contre la précipitation dans laquelle elle est décidée, et nous sommes consternés par l’impréparation de ce dossier: La décision est prise en mai juste avant une période de vacances, alors qu’à la rentrée de septembre tout doit être opérationnel.
Le bon sens voudrait que ce projet de municipalisation soit repoussé. Nous nous sentons bien sur très concernés par le devenir des activités menées jusqu’à maintenant par Parenthèse, par l’avenir de ses équipes qui jouent depuis tant d’années un rôle important auprès de nos écoles et de nos enfants et par les propositions qui seront faites à chaque employé de l’association.

picto-urbanisme_lightboxUrbanisme : vente d’un terrain à la Semivalhe, et nouvelle opération prévue près du lac de Rabaudy : une délibération nous était proposée concernant la vente à la SEMIVALHE d’un terrain situé près du Parc de Rabaudy derrière la rue de la Petite Reine. Nous avions demandé des explications complémentaires en commission urbanisme la semaine précédente et avions réussi à obtenir quelques précisions : ce terrain vendu d’abord à la Semivalhe, sera regroupé par la suite avec les terrains privés attenant pour en faire une opération immobilière de 100 à 120 logements, pilotée par un opérateur privé, en association avec la Semivalhe, minoritaire dans le montage, et un bailleur social.
Plusieurs questions sur le rôle de la Semivalhe : dans cette opération, elle ne sert que de banque à la commune : elle achète et paye immédiatement le terrain à la mairie. Elle revend ensuite des logements à la fin de l’opération. Ne pouvait-elle pas prendre le contrôle complet de l’opération, ou tout au moins piloter son cahier des charges, plutôt qu’en laisser la maîtrise aux partenaires privés ? Par ailleurs, Castanet vend le terrain communal au-dessus du prix du marché et se comporte donc comme un propriétaire privé, sans jouer le rôle qu’elle devrait jouer, de régulateur du prix du foncier.
Concernant l’opération immobilière elle-même, nous n’avons pas à ce stade plus d’informations. Quelques logements sociaux devraient y être réalisés. Ceux-ci pourraient être éventuellement utilisés pour reloger des habitants des maisons HLM rue Anne Franck. En effet, des expertises en cours sur ces maisons montreraient que des fissures apparues sur certaines d’entre elles rendraient peut être nécessaires une opération de démolition reconstruction. Nous avons été très surpris par ce projet et ce d’autant plus, que les habitants directement concernés ne semblaient pas du tout au courant de l’importance des problèmes posés dans leurs habitations. Ils étaient nombreux à assister au conseil pour essayer d’en savoir plus. Il est étonnant qu’ils n’aient pas été informés en priorité des problèmes se posant sur leurs logements et qu’on les mette dans l’inquiétude avant même que les expertises d’assurance n’aient rendues leur avis. Sur ce point, A. Lafon a affirmé en conseil qu’aucune décision n’était prise à ce jour, et qu’il allait informer les habitants de cette rue dans ce sens. A suivre donc…

L’achat du terrain du Bouzou : la mairie a acheté ce terrain il y a 3 mois, arguant que c’était « une bonne affaire » (quoique le prix était quand même de près de 610 000€, avec 40 000€ de travaux…). Lors de ce conseil, une procédure un peu particulière, avec budget annexe, est mise en place pour pouvoir le louer. A un moment où les finances sont limitées, l’opération en cours est étonnante: A. Lafon explique que ce site est destiné à être loué au centre de tri de la Poste (qui ne semble pas être très interessé par cette localisation). Tous ces mouvements sont motivés par le projet lancé par A. Lafon de vente de l’actuel immeuble de la poste (guichet et centre de tri) à un promoteur privé pour encore la construction de logements. Le guichet de la poste devrait lui, se positionner sur la D 813 (actuelle station-service ?). Nous n’avons bien sûr pas toutes les informations nécessaires sur ce dossier, mais dans l’état actuel des informations données, tout cela nous parait bien hasardeux. A suivre dans les prochains mois.

Autres informations municipales :
Les « Sénioriales » : il été procédé à la pose de la première pierre de la résidence des Sénioriales, résidence avec services pour personnes âgées indépendantes. Nous nous sommes abstenus de toute participation à cette manifestation. L’équipe d’opposition précédente avait dénoncé les avantages accordés à ce projet qui ne répondra pas aux besoins des personnes âgées de Castanet, vu les prix pratiqués. Il ne correspond pas non plus à la première priorité actuelle : création d’un EHPAD (Etablissement d’Hebergement pour Personnes Agées Dépendantse) publique pour les personnes ne pouvant rester dans leur domicile. Ce projet qui devrait être un projet social au service des Castanéens, s’est transformé en opération à visée essentiellement financière, opportunité pour les investisseurs, avec, au passage la vente d’un morceau du parc public derrière la mairie. Cela ne correspond pas à notre vision d’aménagement de la ville.
Et du coté Sicoval ? ce nouveau Sicoval, résultant des dernières élections, et avec une majorité politique qui a du mal à se dessiner (C. Ducert a été élu un peu par surprise, sans programme clair avec le soutien en dernière minute de voix de droite) marque un changement de période. Beaucoup de nouveaux élus cherchent leurs marques. Quelques élus sont très clairement marqués à droite. Des petites communes qui n’ont pas bien sûr les mêmes préoccupations que les plus grosses mais qui peuvent paraître surreprésentés par rapport aux nombre de voix qu’ils représentent. Beaucoup d’élus aussi « sans étiquettes » et qui attendent de voir. La mise en place s’effectue péniblement, et les désignations des commissions sont reportées pour la plupart après l’été. Le développement de services à la personne dans le cadre public, l’aménagement concerté et équilibré du territoire resteront-ils des valeurs de référence dans ce nouveau Sicoval ? Il peut y avoir un risque réel..

Les élections européennes à Castanet :
Tout d’abord, encore un nouveau choc électoral. Pour les européennes du 25 mai, sur Castanet : 47% d’abstention, mais aussi 15.62% pour le FN % , avec même un bureau (bureau 7, Rabaudiere, av Mendes France, bd des Genets….) où le FN était majoritaire. Cette progression en France bien sûr, mais à Castanet aussi, est angoissante.

Marc Tondriaux et les élus du Groupe de la Gauche Rassemblée

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone