GGR Lien Janvier 2016

Capturetitre12 Fevrier 2016

En ce début février, nous vous donnons, comme à notre habitude, quelques nouvelles de la vie municipale.

Constructions, urbanisme, sécurité, ouverture de la ville à tous, sont les points qui provoquent débat à chaque Conseil Municipal. Mais en ce début d’année 2016, les décisions liées à la mise en place de mesures sécuritaires par A. Lafon s’ajoutent à nos points de divergence.


policemuniArmement police municipale : Lors du Conseil du 28 janvier, la décision prise par M Lafon d‘armer la police municipale a fait débat. Nous avions appris cette décision et l’accord donné par la préfecture en lisant la Dépêche. Aucune information (et bien sûr encore moins de concertation) du conseil municipal n’était prévue. Quelle est la justification d’une telle mesure alors qu’aucune menace ou agression spécifique envers les policiers municipaux n’a été relevée, et que la gendarmerie est installée à Castanet ? Le contact de nos policiers avec les Castanéens ne risque-il pas de changer de nature ? N’y a-t-il pas des risques de bavures ? Et si, comme annoncé par A.Lafon, cette mesure est motivée par la nécessité pour nos policiers de pouvoir se défendre face à une attaque terroriste, quelle peut être l’efficacité d’une arme de poing face à des kalachnikovs, quelles peuvent être les consignes données aux policiers dans ce cas ? Sur ces questions, le dialogue, la concertation entre toutes les instances travaillant à proximité de la population (police, gendarmerie, Collège, écoles, associations,…) sont primordiales. Nous regrettons que la commission que nous avions demandée en janvier 2015 pour permettre de détecter et prévenir les dérives sectaires ou les comportements à risques ne se mette en place qu’en février 2016.

La Voix du Midi : Police Municipale armée: L’opposition de gauche n’y est pas favorable.


Afficher l'image d'origineFiltrage par des agents de sécurité à l’entrée des écoles : Un vote nous était proposé pour ouvrir des postes de contractuels d’agents de sécurité pour assurer le filtrage des parents à l’entrée et sortie des écoles. Nous sommes favorables à ce qu’il y ait davantage d’adultes pour accueillir les enfants, pour encadrer les temps périscolaires. Par contre, nous ne pensons pas que des agents de sécurité soient les plus à mêmes d’assurer ce rôle. Nous sommes favorables au renforcement des équipes mais contre l’orientation donnée à ces postes qui risque de complexifier les rapports entre tous les intervenants auprès des enfants. Là aussi, nous avons essayé de comprendre à quels risques ils allaient pouvoir faire face et comment …et là, les réponses ne sont vraiment pas claires. La seule réponse donnée est que les parents sont parfois peu agréables avec le personnel des écoles et qu’il peut y avoir des problèmes entre parents et enfants…. Mais que peuvent faire des agents de sécurité pour protéger des parents vis-à-vis d’autres parents ?

La voix du Midi : Des agents de sécurité devant les écoles de la commune

La dépêche du Midi : La sécurité dans les écoles fait polémique.


Afficher l'image d'origineNouveau centre de loisirs : Nous avons également demandé des précisions (car rien ne nous est donné naturellement…) sur un nouveau projet dont nous avons entendu parler au Sicoval : proposer au Sicoval qui est maintenant en charge du centre de loisirs de reconstruire celui-ci sur le terrain derrière la salle du Lac. Si le projet est de donner à la ville un nouveau centre de loisirs pour les enfants, cela nous intéresse et nous souhaitons que ce projet soit discuté et préparé par tous pour qu’il soit réussi. Mais si le projet premier est avant tout de permettre de revendre rapidement le terrain du centre actuel pour le démolir, le vendre à un promoteur et remplacer dans le parc de la mairie un espace public par une opération immobilière, nous demandons également l’ouverture d’un débat, mais celui-ci sera d’une autre nature. Nous avons cru entendre en effet que Vinci pourrait être intéressé pour une deuxième résidence senior. Cette information est à confirmer mais aggraverait l’orientation donnée actuellement à cette partie de Castanet en plein centre-ville par M Lafon : les séniors doivent avoir toute leur place à Castanet, bien sûr, et nous devons répondre aux besoins nouveaux liés au vieillissement de la population, mais sans plonger dans une logique de ghetto, en veillant au contraire au respect des équilibres et à la mixité entre les générations.


Afficher l'image d'origineTransition écologique : Nous continuons à demander qu’une commission de travail soit mise en place pour voir comment la transition écologique peut être mise en œuvre et soutenue dès maintenant sur Castanet. Nous rappelons régulièrement cette demande qui avait été acceptée verbalement mais qui n’a jamais mise en œuvre. Nous arriverons peut être à ce que cette demande soit un tout petit peu prise en compte : une réunion serait prévue le 7 mars dans le cadre de la réunion de la commission travaux.


Castanet-mairieLe travail des élus d’une collectivité doit être mené en collaboration avec les autres collectivités et dans le respect commun. Ce n’est pas toujours facile. L’emportement brusque de M Le Maire contre le Conseiller Départemental présent, Bernard Bagnéris, accusé de ne pas soutenir les projets castanéens, en a été la preuve. Bernard a fortement et justement réagi, en rappelant les propositions de rencontre qu’il avait faites et qui n’ont jamais été saisies. Ce comportement accusatoire n’était pas le bienvenu lors de ce Conseil municipal de janvier. Ce n’est pas la première fois que nous dénonçons ce type de dérapage.

Un dernier sujet qui risque d’être de nouveau d’actualité dans les prochaines semaines : comment va être porté le travail sur le futur quartier Castanet Péchabou ? Nous aurions souhaité, contrairement à la volonté des maires des deux communes, que le Sicoval continue à porter ce projet. La décision qu’ils ont prises de le soustraire de l’intérêt communautaire va compliquer les choses. A suivre…

De la politique d’urbanisation, nous aurons très rapidement l’occasion d’en débattre avec vous directement.
Le jeudi 18 février à 20h 30, salle du Lac, nous organisons une réunion publique à laquelle sont également conviées les associations castanéennes pour échanger sur les projets immobiliers qui fleurissent à Castanet… et les équipements municipaux que le Castanéens attendent.
A très bientôt donc,
Les élus du Groupe de la Gauche Rassemblée.

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone