GGR Lien Déc 2014

Capturetitre

Décembre 2014

7d454e32

 

Quelques informations sur le dernier Conseil Municipal du 18 décembre, avant cette fin d’année 2014.

 

semivalheLa Semivalhe : Cette année encore, malgré plusieurs demandes, nous avons  constaté fin 2014 que ni les comptes ni le rapport de gestion 2013 ne nous avaient été fournis. La loi impose pourtant que ces documents soient présentés annuellement au Conseil Municipal. Chaque année, les élus d’opposition doivent rappeler cette obligation, réclamer ces comptes et le rapport de gestion. Suite à ce rappel, les comptes nous sont donnés en séance et le rapport de gestion nous est promis pour février. N’était-il donc pas prêt ? Pourquoi ce manque de transparence systématique ?

La Semivahle et le sponsoring : à la lecture rapide de ces comptes, nous découvrons qu’en 2013, année préélectorale, la Semivahle a encore « subventionné » par du mécénat et du sponsoring des associations de Castanet (liste non encore fournies), et cela de façon beaucoup plus importante que les années précédentes. L’opposition avait déjà dénoncé cette pratique : les subventions accordées aux associations doivent être soumises au vote du Conseil Municipal et pouvoir ainsi être connues de tout Castanéen. Les sommes versées par la Semivalhe échappent à cette règle de transparence, et, de plus, leurs montants ont largement augmenté ces dernières années: . 2 000€ en 2011, 7 000€ en 2012, 41 000€ en 2013…On en reparlera surement.

rentree-scolaireCantines scolaires : Le Maire avait promis cet été qu’il organiserait une journée spécifique « assises scolaires », pour discuter des problèmes qui se posent aux enfants et jeunes au niveau scolaire et périscolaire. Nous avons rappelé cette promesse et avons demandé une date. Celle-ci devrait être organisée en juin 2015, nous a-t-il répondu. Locaux scolaires et périscolaires, projets concernant les écoles, les enfants, les jeunes et leurs familles, l’accès de tous à la cantine sont en effet des sujets dont les Castanéeens doivent pouvoir débattre, et c’est ce que nous avions proposé dans notre programme électoral. Permettre que la cantine scolaire puisse être fréquentée par le plus grand nombre d’enfants quels que soient leurs régimes, habitudes alimentaires, problèmes médicaux est une préoccupation majeure pour nous. Ce point a suscité, de nouveau, un débat. Nous dénonçons la décision prise brutalement par cette municipalité à l’été 2012 de supprimer le choix possible entre plusieurs plats à la cantine. Cette décision empêche de fait des enfants de vivre le temps de midi avec leurs copains de classe.

RitournelleRitournelle et référendum : lors du conseil précèdent, le maire avait annoncé vouloir faire un référendum pour connaître l’avis des Castanéens sur le programme immobilier en projet sur l’emplacement de la Ritournelle. Nous avons demandé que la date et l’organisation de ce référendum fasse l’objet d’une délibération lors du Conseil de fin janvier. La réponse n’est pas très claire : M. Lafon s’interroge maintenant sur le bien fondé de ce référendum qu’il a annoncé. Après discussion, il dit qu’il proposera en janvier le mode d’organisation choisi pour cette consultation qui pourrait ensuite se dérouler après les élections départementales de mars. Pour nous, ce référendum n’est pas une fin en soi : il est surtout nécessaire de rediscuter le projet, de le modifier et de le rendre cohérent avec l’urbanisme d’ensemble (nombre de logements, circulation, parkings publics et privés, équipements publics). Cela pourraitêtre décidé très rapidement, sans référendum, plutôt que de rester dans le blocage actuel.

Le dernier Castanet Lien avait donné lieu à des accusations contre l’association porteuse du recours contre ce projet. Nous avions demandé que cette association puisse bénéficier d’un droit de réponse dans le prochain Castanet Lien. Il a été répondu positivement à cette demande.

1253180982-metro-toulouse-prolong-ligne-bMétro ligne B : L’année se termine sur une bonne et importante nouvelle : le financement de l’Etat pour le prolongement de la ligne B du métro est maintenant sécurisé au moins à hauteur de 20,5M€. Ce prolongement jusque Labège n’est pas une priorité pour la nouvelle municipalité toulousaine qui utilisait l’incertitude sur le financement de l’Etat, gelé après l’abandon de l’écotaxe, pour remettre en cause le projet. Cette participation de l’Etat a été confirmée la semaine dernière, après une mobilisation de tous nos élus du Sicoval et de nos députés. Nous attendons  maintenant de connaître la position de M. Moudenc, Président de Tisséo.

 

Nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d’année et vous donnons rendez-vous en 2015 !boules_noel_MNS08

Marc Tondriaux et le Groupe de la Gauche Rassemblée.

 

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone