GGR Lien Avril 2018

Avril 2018

Bonjour,

En ce mois de mai coupé par les ponts, voici quelques informations sur l’actualité municipale. Et, pour commencer un compte rendu du dernier conseil municipal de fin mars 2018.

 

Sommaire du GGR Lien d’Avril 2018 :

Le Budget 2008

Les investissements futurs

La concertation…

Le Plan Local d’Urbanisme

 

Le budget 2018:

Pour la troisième année de suite, l’équilibre du budget de fonctionnement n’est obtenu que du fait d’une recette exceptionnelle (763 000 €) provenant des excédents de la ZAC. Ces déséquilibres budgétaires structurels à répétition, bien que compensés par des recettes exceptionnelles, posent le problème de la vraie santé financière de la commune et de l’augmentation des taux d’impositions pour la suite. Les augmentations « naturelles » (celle des bases et celle liée à l’augmentation du nombre d’habitants) sont en effet inférieures à ces recettes exceptionnelles (275 000 € à comparer à 730 000 €).

Pour cette raison, et surtout parce que nous ne sommes pas d’accord avec les choix budgétaires faits, nous votons contre ce budget.

La fiscalité : le maire propose de poursuivre le mouvement de baisse du taux de la taxe d’habitation (de 9,89 à 7,50%), baisse compensée au niveau du produit global par une hausse du taux de la taxe foncière (de 32,75 à 36,66%). Le taux de taxe foncier non bâti évolue lui de 94,96 à 72,01%. Cette proposition qui favorise les locataires, et qui a un impact pratiquement neutre sur les propriétaires occupants est à notre avis positive. Elle impacte essentiellement les propriétaires bailleurs.

Retour au sommaire…

 

Les investissements à venir :

Apres cette première partie de mandat marquée par un investissement faible (uniquement des travaux d’entretien), les investissements budgétés (hors dette) sont d’un niveau apparemment élevé (environ 8 000 000€). Cependant, ce budget est de fait « gonflé » par des dépenses (1 339 500€) qui ne concernent pas ce budget mais celui de la future ZAC éco-quartier de la Maladie (dont l’achat du terrain propriété du Conseil Départemental).

Il est gonflé également par des achats d’appartements qui sont ensuite revendus pour le même prix aux sociétés HLM dans le cadre du renforcement de l’offre de logement social. 944 000€ sont inscrits en recette dans ce cadre. On y trouve également l’inscription de l’achat de la maison Segala (500 000€, ce qui nous parait encore élevé, compte tenu de l’état de la demeure) en échange du terrain de la Poste vendu par la commune au même promoteur pour 900 000€ soit une soulte attendue de 400 000€ en faveur de la commune …si la vente du bâtiment de la poste peut avoir lieu (voir ci-dessus).

Il est à noter que la recette principale de ce budget est la vente des terrains Ritournelle pour 3 200 000€. Ce projet va-t-il démarrer rapidement ? Les panneaux publicitaires ont été installés, mais les travaux n’ont pas commencé. A suivre…

Les investissements réels prévus sont :

La future école de musique (1.8M€) dans le prolongement de la salle Jacques Brel. Nous aimerions en savoir un peu plus sur ce projet. On ne peut pas dire qu’il ait fait l’objet d’une large concertation. Pas avec nous en tous cas….

L’achat de l’Itep les Quatre Vents (complexe scolaire et terrains agricoles situés sur la route des coteaux qui mène à Péchabou, achat de 520 000 €). Il est prévu d’en faire un lieu d’accueil d’activités « enfants » à définir (peut-être l’emplacement futur de l’école Calandreta ?). L’utilisation finale est à discuter, mais cet achat nous parait en soi intéressant pour la commune.

Trottoirs D813: 620 000 € sont prévus pour la voirie de la RD813 (coté est) et ses trottoirs. C’est dommage de ne pas avoir profité des travaux de construction de la résidence qui va abriter la future poste, pour obtenir le retrait du bâtiment comme cela aurait dû se faire conformément aux documents d’urbanisme et permettre un dimensionnement, trottoir, chaussée, vélo, stationnement plus adéquat. Par ailleurs, certains quartiers attendent la réfection de leurs trottoirs en mauvais état depuis longtemps mais ces travaux qui ne sont toujours pas budgétés.

Réhabilitation salle de Vic (100 000€): celle-ci va être rénovée, ce que nous approuvons car il manque des salles dans Castanet mais depuis la fermeture de la ritournelle, nous manquons de salles en centre-ville.

Vidéo protection: 140 000€ sont prévus pour la vidéo protection permettant d’augmenter encore le nombre de cameras (de 43 à 55…). Que de dépenses sur ce poste depuis l’arrivée de M. Lafon à Castanet ! De nombreuses études dénoncent l’inefficacité et le cout de ces installations, surtout à ce niveau-là. Pourquoi s’entêter dans ce choix couteux ?

Vestiaires foot terrain synthétique(350k€): ce terrain suppose des vestiaires qui lui sont propres pour être en conformité. Le prix nous parait élevé, mais il parait que c’est normal ?

Par contre, nous ne voyons rien concernant le nouvel équipement promis pour les arts martiaux et la reconstruction d’un club house pour le tennis promise de longue date, promesse renouvelée plusieurs fois dont fin 2017 pour une réalisation 2018. C’est pour permettre une opération immobilière que le maire avait proposé un déplacement des terrains de tennis. Quelques années après, on constate que le projet immobilier a bien abouti mais que du fait de cette opération, les équipements tennis ont perdu le club house indispensable pour les activités notamment avec les enfants. On sait qu’il ne faut pas croire les promesses de notre maire mais cela nous surprend toujours.

Écoles : l’essentiel du budget concerne la réfection de la toiture de Danton Cazelles (380 000€).

Subventions aux associations: pas d’évolution majeure dans ces attributions de subventions. Nous nous étonnons comme chaque année de la faiblesse des subventions données aux associations qui effectuent sur la commune un travail social important.

Autres points abordés :

La vente du bâtiment de la poste: En début de conseil, M. Tournon évoque un document datant de 1863 concernant le bâtiment de la poste : le terrain était auparavant propriété de l’église qui l’aurait vendu à la ville moyennant obligation de garder ce terrain communal à usage « de cure » avec un espace vert ouvert au public. Cet acte passé entre l’église et la commune de Castanet il y a un certain nombre d’années (plus de 150 ans…), pourrait complexifier fortement la vente de l’immeuble de la poste et du moins la retarder, le temps de vérifier la légalité juridique de cette vente à Kaufman et Broad, et de l’échange prévu avec la maison Segala, propriété actuelle de ce promoteur. Attendons donc d’y voir plus clair…

L’absence de l’élu délégué aux finances : comme à chaque conseil municipal depuis le début du mandat de M. Lafon, l’adjoint aux finances est absent. Nous déplorons encore une fois son absence dans le cadre de la présentation du budget 2018. Nous demandons qu’il lui soit proposé de démissionner. Ce n’est pas seulement un problème d’indemnités versées mais de respect du travail et des institutions municipales. M. Lafon répond pour la première fois que la question de ses intentions et de sa démission lui sera posée.

Retour au sommaire…

La concertation…

Ce premier trimestre a été marqué par un essai de concertation des Castanéens concernant quatre projets d’attribution de locaux communaux vacants. Nous saluons cet effort nouveau du maire qui a répondu favorablement à notre demande. Certes, des progrès restent à faire mais il y a bien eu des habitants tirés au sort sollicités pour participer à des groupes de travail qui se sont réunis. Nous regrettons que l’appel à projets n’ait pas été mieux défini par rapport au contexte communal, à des orientations générales (par exemple location ou vente de ces locaux et besoins des associations et acteurs de la commune), et aux spécificités de chacun des lieux. Nous regrettons aussi que dans le cadre des réunions, le contexte général (les équipements, services et commerces manquant sur la commune) n’ait pas été discuté avec tous les participants. Du fait de l’absence de travail en amont concernant la définition des projets et d’une information insuffisante des acteurs, trop peu de projets ont été proposées, ce qui est dommage.

Espérons que les prochaines expériences de ce type, que nous encouragerons, seront mieux préparées.

Retour au sommaire…

Plan Local d’Urbanisme :

Comme indiqué dans le Castanet lien d’avril, vous pourrez émettre des avis concernant l’enquête publique liée à la liée à la révision du PLU à partir du mois de septembre. N’hésitez pas à aller voir les documents sur le site de la mairie (rubrique « l’urbanisme et l’environnement »).

Vous trouverez dans le document « Orientation d’aménagement et de Programmation » les modifications concernant le projet de quartier La Maladie, des modifications apportées sur la zone économique de Vic, la zone économique de Rabaudy, les contraintes liées aux trame verte et bleue, le stationnement et transports dans Castanet. Des documents concernent essentiellement le futur quartier Maladie : « Diagnostic focus Quartier durable » et « Etude amendement Dupont ». le règlement graphique(projet) vous permet de savoir quelle est la typologie de votre quartier et de vérifier si celle-ci a été modifiée par rapport au PLU actuel. Le Règlement écrit (projet) permet de connaître les règles d’urbanisme s’appliquant à votre zone d’habitation (hauteur, densité, clôture, stationnement, espaces verts…) concernant chaque zone de Castanet. En complément des remarques que vous pourrez émettre lors de l’enquête publique, n’hésitez pas non plus à nous faire part de votre avis ou questions, si vous voulez que nous en soyons le relais auprès de la mairie.

Retour au sommaire…

Le prochain conseil municipal est prévu le mardi 29 mai, avec un ordre du jour non encore connu, mais que nous diffuserons comme d’habitude sur ce blog, dès que nous en aurons eu connaissance.

A bientôt donc,

Les élus du Groupe de Gauche Rassemblée.

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone