GGR Lien Avril 2016

CapturetitreAvril 2016

Bonjour à vous toutes et tous,

Voici le nouveau point d’actualités castanéennes, après le dernier conseil municipal d’avril.

icone_urba_bConstruction, évolution de la population, équipements : la mairie ne communique pas facilement sur ces thèmes. Difficile pour les Castanéens d’avoir de l’information. C’est pourquoi nous avons nous-mêmes fait le recensement des constructions en cours ou à venir. Cette carte, l’augmentation de population qui pouvait en découler, nous vous les avons présentées lors de la réunion publique du 18 février. Nous avons aussi fait le constat que les élus de la majorité actuelle ne semblaient pas avoir pris la mesure du retard de notre ville en termes d’équipements scolaires, péri scolaires, sportifs, culturels nécessaires pour la population passée de 11300 habitants en 2010 à 12640 fin 2013 et qui pourrait être autour de 14500 en 2017

Suite à ce débat où le maire était présent et aux questions posées lors des conseils municipaux qui ont suivi, le maire s’est engagé à nous proposer prochainement une réunion de travail sur ces thèmes. Elle aura lieu fin avril. Pour notre part, nous souhaitons continuer à mener la réflexion avec vous et présenterons de nouveau ces informations au centre ville de Castanet le samedi 4 juin au matin. Vous recevrez prochainement une communication spécifique annonçant cet événement. N’hésitez donc pas à nous faire remonter vos informations ou avis sur ces questions.


BudgetBudget 2016 : Les Conseils Municipaux du 24 mars et du 7 avril étaient consacrés essentiellement aux choix budgétaires liés au vote du budget 2016. Quelques remarques sur ce budget :

Baisse d’une dotation du Sicoval : les communes ont transféré en 2013 les compétences liées aux services à la personne au Sicoval : crèche, assistantes maternelles, accompagnement péri scolaires, aides familiales, repas à domicile… Quand ce transfert a été décidé, nos prédécesseurs avaient fait part de leur inquiétude par rapport à une décision qui paraissait trop rapide par rapport à un dossier insuffisamment préparé dans ses modalités de gestion et dans ses coûts. Des communes qui n’avaient pas mis en place ces services en profitent maintenant. Cela va dans le sens de l’égalité des services sur l’ensemble de l’intercommunalité mais a eu aussi pour conséquence d’augmenter fortement le nombre de bénéficiaires et donc les dépenses associées, sans que les recettes ne suivent au même rythme. A cela s’ajoute la baisse constante des dotations de l’Etat, dont le Sicoval souffre comme toutes les collectivités locales. C’est ce qui explique les mesures actuelles d’économies, dont la réduction de la dotation de solidarité communautaire qui est versée chaque année par le Sicoval aux communes.

Maintien du taux des impôts : malgré cette baisse et alors que le budget de fonctionnement communal n’est équilibré que par une ponction exceptionnelle prise sur l’excédent du budget de la ZAC, le Maire a décidé de maintenir cette année les mêmes taux d’imposition. Il a cependant reconnu qu’une augmentation sera nécessaire l’an prochain. C’est reculer pour mieux sauter, avec le risque de devoir augmenter la hauteur de la barre…

poubNous avons dénoncé des choix et certaines dépenses qui pèsent inutilement dans ce budget. En voici quelques exemples :

L’achat fin 2014 de l’ancien restaurant « le Bouzou » dans la zone de Vic par la mairie qui avait sans doute à l’époque voulu y transférer les services de la poste (alors que la Poste n’en voulait pas), a été un choix malheureux qui pèse sur les finances. Cette année, 120 000€ sont nécessaires pour les charges d’entretien et de remboursement de l’emprunt contracté pour son achat. A notre question sur les perspectives d’avenir de ce bâtiment baptisé « salle de l’Ecluse », il nous a été répondu qu’une vente de la moitié pourrait être envisagée, l’autre moitié étant destinée à la location de salles. On ne peut pas dire que cette réponse nous ait rassurés.

66 000€ doivent être remboursés au Sicoval pour des études préparant l’urbanisation future des zones de Péchabou et Castanet situées près de la Maladie(terminal du 62). Après l’avoir confié au Sicoval, le maire de Castanet a souhaité que les 2 communes reprennent en propre ce dossier, ce qui pose un problème de gestion concertée du projet et d’arbitrages futurs sur les éléments structurants. Cela pose aussi un problème juridique et de fonctionnement municipal car cette décision n’a pas été soumise au conseil municipal de Péchabou. La première conséquence est la nécessité de rembourser les études menées jusqu’ici par le Sicoval que nous n’aurions pas payées si ce dossier était resté d’intérêt communautaire comme cela paraissait logique et souhaitable.

Dans ce budget apparaît un montant de 250 000 € pour acheter au promoteur Vinci une salle dans la résidence des Senioriales qui pourrait ensuite être mise à disposition du club du 3eme âge et du foyer logement. C’est choquant quand on se rappelle la façon dont la mairie avait vendu à Vinci le terrain nécessaire à cette réalisation et avait argumenté sur la future mutualisation entre le foyer logement et cette résidence, avec notamment la mise à disposition d’une salle. A l’époque, il s’agissait bien d’une mise à disposition gratuite, pas d’un achat ultérieur au promoteur qui avait déjà su si bien négocier avec la ville l’achat du terrain municipal nécessaire à cette opération.(Lien presse: Une salle pour le troisième age)

La décision prise fin 2015 d’armer la police municipale induit des coûts (achat d’armes, coût des formations…). Ce choix, nous ne le partageons pas et bien sûr, pas seulement à cause des coûts supplémentaires qu’il engendre (Lien presse :L’opposition entre réserve et hostilité à la mesure)

Enfin, concernant la baisse de dotation appliquée par le Sicoval, nous trouvons complètement anormal que ni l’adjoint chargé des finances de Castanet ni aucun autre élu de la majorité municipale, n’ait participé aux travaux de la commission finances du Sicoval et discuté des critères et calculs de la réduction de cette dotation. Une présence effective aurait permis de trouver des critères de répartition moins pénalisants pour Castanet qui doit consentir avec Labège le plus gros effort parmi les 36 communes du Sicoval.

Nous avons donc voté contre ce budget qui ne permet pas à la ville de rattraper le retard pris en termes d’équipements.

Des subventions à des associations ont été votées. Nous nous sommes étonnés des montants particulièrement faibles (285 € pour l’année !) attribués aux associations travaillant dans le domaine du social qui font un travail extrêmement important d’accueil et de réponses aux besoins de personnes en difficultés.

A lire : La délibération proposée au vote et le tableau de subvention aux associations de Castanet

Lien presse : Impôts locaux : les taux restent inchangés (La Dépêche du Midi 14/04/2016)


1253180982-metro-toulouse-prolong-ligne-bProlongement ligne B ? 3ème ligne ? où en est-on sur ce dossier…M Moudenc continue à vouloir enterrer le prolongement de la ligne B jusqu’à Labège. Les travaux auraient pu démarrer cette année et être terminés en 2020. On aura peut-être un jour la troisième ligne ? A l’horizon de 2030 ? Quel gâchis !

Lien presse : Prolongement de la ligne B à Labège : le prix de l’abandon du projet


 Elections Départementales

ElectDeptPour terminer ce billet, nous ne résistons pas au plaisir de vous informer que le recours intenté par M Lafon , candidat avec Mme Barral, ex maire de Clermont le Fort aux dernières  élections départementales, contre Bernard Bagneris (divers gauche) et Muriel Pruvot (PS) qui avaient remporté cette élection, avec le soutien de l’ensemble des forces de gauche au 2ème tour, a été annulé par le Conseil d’Etat. Les raisons invoquées ont été jugées non recevables. Un bon point pour la démocratie.

A lire : Article de La Voix du Midi du 16/04/2016 : Bernard Bagneris: « Cette suspicion m’a parfois été insupportable »

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone