Budget : des investissements supprimés, des promesses oubliées…

Conseil Municipal du 25 Septembre 2014

Les délibérations soumises au vote de l’assemblée :
136 – Affectation du résultat – Exercice 2013 Budget Ville
137 – Affectation du résultat – Exercice 2013 Budget annexe de la ZAC du Parc de Rabaudy
138 – Affectation du résultat – Exercice 2013 Budget annexe Parking Clémence Isaure
139 – Décision modificative n° 1 Budget principal de la Ville 2014
140 – Décision modificative n° 1 Budget annexe ZAC de Rabaudy 2014
141 – Décision modificative n° 2 Budget annexe Parking Clémence Isaure 2014

 

Le point de vue du GGR :

La les 7 élu-esdécision modificative budgétaire pour 2014 a acté la perte de recette d’investissement de 3,2 M€ du fait de l’arrêt du projet de La Ritournelle (le recours gèle le projet à moyen terme). Cette recette était inscrite dans les « Restes à Réaliser » des comptes 2013 votés le 26 juin. Nous avions contesté la sincérité de cette présentation puisque tout le monde savait que cette recette ne se réaliserait pas.

Pour compenser ce manque de recette, A. Lafon supprime des projets d’investissements inscrits au budget et promis avant les élections : agrandissements des tennis (590k€), projets sur des bâtiments communaux (800k€), rénovation Camus (300k€). Il modifie fortement le projet d’extension en cours des bâtiments de la mairie (voir plus loin).

Il inscrit un emprunt de 440 K€, un autre emprunt de 650 K€ étant inscrit sur le budget annexe spécialement ouvert en juin dernier pour le Bouzou.

Nous avons bien sûr dénoncé que les économies faites remettent en cause des promesses électorales, et des équipements comme le club house du tennis, nécessaire à son fonctionnement, et que par contre 650 000€ aient été investis et immobilisés pour l’achat du local du Bouzou (ancien restaurant zone de Vic) alors que la municipalité ne sait visiblement pas bien qu’en faire maintenant.

Le GGR vote contre les délibérations 136 à 141

 

Rappel : A Lire: L’achat du Bouzou par la municipalité: Pour quoi? Pour qui?

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone