GGR Lien Décembre 2016

CapturetitreDécembre 2016

Bonjour,

Un dernier message pour faire le point sur cette fin d’année 2016 à Castanet et sur les Conseils Municipaux du 17 novembre et 12 décembre.

capture-immigCastanet, ville d’accueil pour les réfugiés ?

L’Europe voit arriver à ses frontières des populations obligées de quitter leurs proches, leur maisons et leurs pays du fait des crises internationales dont ils sont victimes. Comment peut on, à Castanet,  participer à la hauteur de nos capacités à leur accueil ? Nous avons proposé que les lieux d’hébergement sur Castanet soient recensés, que des partenariats se mettent en place avec les organismes qualifiés et que Castanet prenne sa place dans cette dynamique de solidarité nationale. C’est la deuxième fois que nous portions un vœu de ce type avec l’espoir de pouvoir dire que nous aussi, à Castanet, nous étions prêts à aider des personnes qui en ont besoin. Cette fois-ci, la majorité municipale a répondu avoir déjà proposé il y a quelques mois des logements à la Préfecture pour recevoir des familles, mais n’avoir reçu aucune réponse de la Préfecture. La majorité municipale, de manière unanime, n’a pas participé au vote du vœu (qui a été adopté par notre vote), comme toujours, tout en disant que depuis, il n’y a plus de logements disponibles sur Castanet…

IMG_9496Ritournelle :

Un collectif s’est monté suite au rejet du recours, pour que l’aménagement prévu de cette zone de centre soit revu. Rappelons qu’aujourd’hui le projet prévoit la construction de plus de 350 logements sur ce site, avec disparition du parking public, de l’école de musique, et de la salle de la Ritournelle. Nous avons de nouveau demandé en conseil municipal que l’aménagement de cette zone soit revu par le maire et les promoteurs pour que les besoins en parkings et équipements publics, circulation, répondent aux besoins collectifs. Cette fois, le maire a proposé des modifications et a réuni les conseillers municipaux pour les présenter. Elles consistent essentiellement à diminuer le nombre de logements (entre 20 et 30 en moins), à préserver un espace vert public derrière la maison Ségala, et à construire une centaine de place de parkings publics en sous-sol des bâtiments. C’est  une avancée, encore insuffisante, qu’il faut considérer  et discuter avec le collectif mis en place. Nous avons également demandé que le cout net de l’ensemble de l’opération soit calculé. Pour l’instant, il n’a été question que des recettes liées aux ventes de terrains. Mais il faut en déduire les couts liés notamment à la démolition-reconstruction d’une école de musique (dans le cadre du centre culturel qui remplacerait J Brel et en attendant déménagement avec coûts de travaux dans la ferme du Cavalié), de la construction de 50 places de parking rue Lupiac (et non plus 80 comme annoncé au dernier Conseil) et de la centaine de places en sous-sol annoncées cette fois ci. Y a-t-il urgence de lancer le projet par rapport aux recettes que la commune va en retirer ? Ne peut-on pas attendre que la nouvelle école de musique soit construite pour démolir celle existante ? (nous sommes toujours un peu sceptiques sur la réalisation possible à cet endroit de tant de places).

Poser-des-questionsLes constructions continuent :

Avez-vous été vous promener rue Salette Manset ? La disposition et l’architecture des nouveaux immeubles HLM Promologis qui se sont construits à l’angle de la rue Prat Majoux sont assez scandaleuses avec une proximité entre immeubles incompréhensible. Il est difficile de comprendre comment le permis de construire a pu être délivré.

Un nouveau programme immobilier va démarrer au coin de l’avenue de la République et avenue Mendes-France.  Trois maisons vont être démolies, des immeubles vont les remplacer. Programme privé, certes…mais la mairie aide ce projet en acceptant de vendre la bande de terrain autour du fossé à cote du terrain de foot à coté de Jacques Brel. Cette politique « accueillante » de la mairie vis-à-vis des opérations pilotées par les promoteurs fait de Castanet une des communes les plus attractives de la couronne toulousaine pour  les promoteurs, qui, du coup font de plus en plus de démarchage individuel pour inciter les propriétaires de maisons à vendre leur bien. La commune n’use pas non plus de tous ses moyens de réglementation et de contrôle pour surveiller et tenter d’imposer un habitat de qualité et pour ralentir certains projets.

non_ouverture_dimancheOuverture des magasins le dimanche :

Lors du Conseil Municipal de novembre, il était proposé  de faire passer le nombre de dimanches où les magasins pourraient ouvrir de 7 comme c’est actuellement à 10, comme l’autorise la nouvelle loi « Macron ». Nous nous sommes opposés à cette mesure car nous pensons pensons qu’il faut protéger le droit au repos pour tous et le droit à l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle et que nous ne croyons pas au fait que seuls les salariés volontaires auraient à venir travailler. La délibération a par contre été votée en Conseil Municipal par l’unanimité des conseillers de la majorité d’A. Lafon. Mais pour entrer en vigueur, il était nécessaire que le Sicoval se prononce également en faveur de cette mesure. Lors du conseil communautaire du 5 décembre, nous avons fait part de l’opposition des élus de notre groupe (socialiste, vert, communiste, front de gauche). Des élus d’autres tendances ont suivi notre position, et, à la surprise de M Lafon et avec un certain plaisir de notre part,  cette mesure a été rejetée par la majorité des élus communautaires présents (une voix d’écart…).  Il n’y aura donc pas sur Castanet comme dans le reste du Sicoval augmentation du nombre de dimanches avec ouverture autorisée des commerces. Rappelons que l’ouverture d’Intermarché le dimanche ne résulte pas de cette même logique, car considéré comme « commerce de bouche », son autorisation d’ouverture est liée à une autorisation préfectorale. Pour notre part, nous avions regretté cette ouverture tous les dimanche matins qui a un impact fort sur les commerces du centre-ville et leur pérennité.

Afficher l'image d'origineSivurs :

M Lafon poursuit dans sa logique de démantèlement du SIVURS et de recherche d’un prestataire privé à moindre coût pour les cantines de Castanet. Nous persistons dans notre envie de continuer à donner la pririté à une alimentation de qualité servie dans nos écoles, et à faire vivre ce service dans le cadre d’un service public, avec une infrastructure qui date de moins de 10 ans,  construite sur Péchabou grâce à l’effort de Castanet et des communes voisines et du Conseil Général de l’époque. Ce sera un combat à mener en début d’année prochaine.

logo-sicoval-quadriPrésence dans les commissions intercommunales : Des séminaires de travail, des commissions sont organisés au Sicoval. Il est assez étonnant de voir le peu de présence et de marques d’intérêts des élus de la majorité pour ce travail collectif. Lors du dernier séminaire où étaient invités tous les élus municipaux du Sicoval, nous avons compté 3 représentants de la majorité de Castanet, y compris le Maire (sur 24 élus). Nous étions pour notre part 5 sur 7…


Afficher l'image d'origineD’autres sujets importants nous attendent en 2017. Quels projets pour la France et quel enjeux pour le monde?  Prenons d’abord le temps de profiter de cette pause de fin d’année.

Bonne fête à tous.

Pour partager cette publication :
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone